2017-2018

"« L'Aboyeur », c'est une exposition et un concept, autour d'un personnage à la fois fictif et réel. Il est né de l'observation qu'a pu faire l'artiste des médias de masse après la révolution et dans la démocratie tunisienne naissante. Il y avait, explique l'artiste, dans les divers débats télévisés et radiodiffusés, quelque chose de l'ordre du chaos et de la dissonance, des voix s'élevant non pas ensemble mais les unes sur ou contre les autres, provoquant une inaudible cacophonie, finalement plus pénible que constructive. A cette forme de contestation, libératrice et salvatrice, mais aussi sauvage et parfois sans contenu rigoureux, portée par les passions parfois davantage que par la réflexion, l’artiste a répondu par la création de ce personnage hybride et paradoxal. L'Aboyeur se dessine comme une sorte d'archétype du « contestataire professionnel », de celui qui prend la parole de manière intempestive et en abuse, de celui qui profite de la liberté d'expression pour dire n'importe quoi pourvu qu'on l'entende. Mais que l'on ne s'y trompe pas, ce personnage existe dans toutes les démocraties du monde, il en constitue même un des dangers. Confisquant et détournant le principe de la liberté d'expression, il parvient parfois à couvrir de ses inepties les voix plus intelligentes.

C'est donc à une subtile réflexion sur le sens de la liberté d'expression démocratique que nous invite Faten Rouissi, pointant ainsi la nécessité d'une sorte d'apprentissage de la tempérance, qui, nous le savons, est une des vertus cardinales, en morale comme en politique. La muselière, qui évoque immédiatement l'aboiement, contrarié, du chien, symbolise cette nécessité de mesure et de modération, pour parvenir à une vie publique sereine." 

 

Marie Deparis-Yafil

Critique, Commissaire d'exposition- L'Aboyeur à El Jem - Juillet 2017

CONTACT

Tél : +216 23 24 29 54 

E-mail: faten.rouissi@hotmail.com 

© 2020 par Faten Rouissi Artiste Plasticienne

  • Gris Icône Instagram
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
L'Intello et l'Aboyeur