press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

2014

Le Fantôme de la liberté

400 x 900 x 250 cm

Prix de la Ville de Dakar, DAK’ART 2014 11ème Biennale de Dakar – Sénégal

Après les élections du 23 octobre 2011 en Tunisie, le parlement a commencé à montrer ses limites et son incompétence doublée par la mise en place d’un gouvernement islamiste. Les faits et gestes dans la Cité incitaient au rejet, parfois au mépris et souvent à la révolte. Ras-le-bol, Ras-le-bol... Avec un sens humoristique prononcé, et à la croisée entre le film de Bunüel (Le Fantôme de la liberté), Faten a étalé le marasme politique de son pays, qu’elle a qualifié de révoltant et dégoutant.

Faten Rouissi a reçu pour cette œuvre, le prix de la Ville de Dakar.

 

Articles connexes: 

DAK'ART 2014 - Faten Rouissi

IAM-Intense Art Magazine - Le Fantôme de la Liberté

Freie Universitat - Berlin - Faten Rouissi parle de "Le fantôme de la liberté"

Interview de Faten Rouissi par EspaceManager

Journal Mosaîques Arts et culture du Cameroun