2018

L'Aboyeur au Bardo

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Du 11 mars au 12 avril 2018, le musée du Bardo de Tunis s'est vu conquis par l'Aboyeur de Faten Rouissi. Une exposition d'art contemporain mêlant installations en son lumière, œuvres picturales, happenings et performances en tout genre.

 

Cette exposition a été très médiatisée et plusieurs articles lui ont été consacrée:

Notamment par les Webmagazines Femmes de TunisieKapitalisTunivision, Webmanagercenter et Idéomagazine

2017

L'Aboyeur à El Jem

Avant de conquérir le musée du Bardo, l'Aboyeur de Faten Rouissi a d'abord été présenté à l'amphithéâtre d'El Jem. Pour la première fois, le 5 Août 2017, le Festival International de Musique Symphonique a donné carte blanche à Faten Rouissi. Performance, Mapping et Exposition explorent les différentes facettes de ce "contestataire professionnel", qui ici, fera silence pour laisser place à la musique. 

Cette performance a également été relayée par Marie Deparis-Yafil dans son blog, par le site du festival d'El Jem, ainsi que par plusieurs webmagazines: Femmes de Tunisie, Turess ainsi que le Tekiano pour ne citer qu'eux.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

2014

Sex Jihad

A travers cette œuvre,  Faten Rouissi exprime une problématique, une réalité dans laquelle nous étions plongés. En effet, plus d'une centaine de jeunes Tunisiennes sont parties en Syrie pour faire le « jihad du sexe ».  Elle a pu participer à cette exposition de la Fondation Imagomundi Benetton. Une exposition itinérante, entre Rome, Palerme, Venise et New-York.

Le Imagomundi a consacré un article à Faten Rouissi.

Sex%20Jihad%20Recto_edited.jpg

2014

Dessous-de-table

Cette œuvre a été présentée dans le cadre du projet "Bye-bye Bakchich Système" imaginé par Faten Rouissi. C'est un évènement qui a réuni 9 artistes tunisiens et 6 étrangers. Avec sa création, l'artiste est invité à engager de nouveaux modes d'échange et de débat entre la société civile, la création, l'esthétique et une thématique d'engagement de lutte contre la corruption. La manifestation s'est tenue le 19 et 20 avril 2014 dans la ville de Sousse.

Articles connexes: 

"Bye bye Bakchich Système" Un projet de lutte contre la corruption par Tuniscope Magazine.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

2013

De Colline en Colline

"De colline en colline" est un évènement socio-culturel réalisé avec les moyens de l'art contemporain. Il se place dans le contexte des transformations politiques, économiques et sociales d'une Tunisie post-révolution. Faten Rouissi a imaginé cet évènement comme une connexion artistique et culturelle entre trois hauteurs de la Tunisie: Sidi Bou Said (09-10/03/2013), Takrouna (16-17/03/2013) et Chenini (23-24/03/2013). En partenariat avec le Goethe Institut, plusieurs artistes de diverses nationalités ont pu participer à ce projet. Faten Rouissi, quant à elle, a présenté trois œuvres "Hommage à Sidi Bou Said El Béji", "Rien que de la Salade pour le dîner", et "De Colline en Colline Vidéo".

Ils en ont parlé: Tunisie: 24h d'Art Contemporain "De colline en colline" par Tekiano, METAtarses - De colline en collineDe colline en colline-Sidi Bou Saïd / Takrouna / CheneniTunisieCoWebdoLepetitjournalTuress.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/8

2011

Art dans la rue

Art dans le quartier

Evénement-Happening lancé par Faten Rouissi sur Facebook le 27 février 2011. Elle a appelé à reconstruire son pays d’une manière positive et colorée à partir du grand nombre des voitures brûlées pendant la Révolution. Ne plus brûler, ne plus détruire, mais construire avec l’art et la culture. Elle a pu reproduire cette performance notamment devant l'Acropolium de Carthage, et au ZKM-Musée d'art contemporain à Karlsruhe, pour l'exposition Cross-Border. Elle a également eu le droit à un article dans le Z.A.T du 2 mai 2011 et sur Universes in universe.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/8